Itinéraire prévisionnel

Le projet d'itinéraire qui suit, initialement défini dans le courant de l'année 2019, gagne à être comparé à l'itinéraire effectivement réalisé qui est actualisé au fur et à mesure de notre voyage.

A partir du moment où nous avons conçu l'idée de relier l'Afrique et l'Amérique, puis l'Asie, au sein d'un même itinéraire, nous avons étudié de plus près un possible circuit en Afrique Australe. Bien sûr, la Namibie, le Botswana et le nord de l'Afrique du Sud en constituaient l'ossature principale, mais le Mozambique, et peut-être l'Angola ou la Zambie, pouvaient également faire partie de l'ensemble.

Au moment de l'achat du véhicule, le projet d'itinéraire n'était pas encore fixé très précisément, mais, se déroulant à peu près sur quatre étapes de six mois chacune entre 2020 et 2023, il ressemblait à ceci:

Projet initial du voyage sur la période 2020-2023

2020: Afrique Australe

Oscar sera envoyé directement du port du Havre ou d'Anvers à Walvis Bay en Namibie, durant l'hiver 2019/2020. Alternativement, nous descendrons directement de France par la route avec lui, ou encore nous couperons le chemin en deux en ne descendant que jusqu'à Dakar, ce qui nous permettra un petit détour par les abords du Sahara. Nous devrions commencer notre boucle africaine en janvier ou février 2020, ce qui correspond à la très basse saison touristique dans la région. Nous passerons alors un ou deux mois dans les zones plutôt désertiques (désert de Namib, Skeleton coast, Damaraland, canyons du sud Namibien, désert du Kalahari) avant de commencer quelques safaris en self-drive du côté des parcs transfontaliers Namibie-Afrique du Sud, pour pousser ensuite notre route jusqu'aux parcs voisins du Krueger vers le mois d'avril. Après une remontée vers la côte du Mozambique pour prendre un peu de repos au bord de l'Océan Indien, nous reprendrons la route vers l'ouest vers les chutes Victoria, puis nous finirons par certains des plus grands parcs de la zone (Chobe, Okavango, Etosha) un peu avant la haute saison d'été.

La raison principale du choix de l'Afrique Australe tient précisément à la possibilité de visiter une partie des parcs animaliers en self-drive, ce qui est interdit dans les parcs de l'Est Africain (Kenya et Tanzanie notamment). L'existence d'une infrastructure de bushcamps en marge des lodges de haut de gamme destinés aux touristes pressés, infrastructure liée à l'existence d'une clientèle locale de campeurs de brousse (principalement Afrikaaners), est précisément ce qui permet d'envisager une forme de voyage à la fois long et pas trop coûteux; de surcroît, la plus grande partie de notre parcours étant réalisée hors-saison, il n'y a pas non plus de problème de réservation ou de congestion dans les parcs. Certes, les animaux sont en général plus dispersés, et nous ne bénéfierons pas non plus de l'expérience des pisteurs professionnels, mais puisque nous disposerons en contrepartie de plus de temps, nous pourrons nous permettre de nous en remettre davantage à la chance des rencontres imprévues.

La plupart des zones traversées devraient être accessibles sans 4x4, à l'exception de l'Okavango où nous devrons probablement exceptionnellement louer un vrai Land Rover à quatre roues motrices pour quelques jours. Nous prévoyons de nous ensabler occasionnellement et de connaître quelques pépins mécaniques imprévisibles, mais nous préférons de toute manière aviser sur place, n'étant pas spécialement tenus par le temps. Nous aurons tout de même pris soin de nous équiper correctement de moyens de désensablement (crics, pelle, cordes, tire-fort, plaques).

2021: Amérique du Sud

Oscar devrait découvrir le continent américain au port de Montevideo en Uruguay, ou peut-être à ceux de Buenos Aires ou Rio mais c'est moins probable. J'espère qu'entre les formalités de port et de gardiennage des deux côtés de l'Atlantique, il ne sera pas nécessaire que je me déplace seulement pour exécuter le transit. Si tout se passe bien, nous reprendrons le volant en décembre 2020, après six mois passés en France. 2020 sera normalement la seule occasion où nous ne passerons pas Noël en famille durant les quatre années de voyage. Nous célébrerons exceptionnellement les fêtes de fin d'année en France début décembre avec trois semaines d'avance.

Peu après notre arrivée, nous prendrons la route du sud pour de longues étapes nous menant jusqu'à Ushuaia, et à partir de là nous remonterons plus lentement, nous ajustant éventuellement à l'arrivée de l'automne puis de l'hiver austral, en sillonnant les fjords de Patagonie et en traversant les Andes jusqu'à repasser par les zones que nous avons découvertes en 2017, à savoir les hauts-plateaux argentins, chiliens et boliviens. Nous passerons sans doute un peu plus près du Machu Picchu que la première fois, et remonterons jusqu'à Carthagene en passant par l'Equateur, ce qui nous permettra peut-être un petit détour aux Galapagos (en revanche, il est très improbable que nous tentions de trouver une place sur un bateau de croisière vers l'Antarctique lorsque nous serons à Ushuaia, c'est vraiment économiquement déraisonnable et écologiquement douteux). A Carthagene, nous prendrons un bateau pour le Panama, pour contourner la seule zone où la route transaméricaine est discontinuée. Il est possible que nous ayons alors l'occasion de fouler le sol des îles San Blas, pour l'une des rares possibilités de snorkeling de notre voyage. Nous devrions terminer cette étape, sans doute la plus longue de toutes, au Costa Rica où nous prévoyons de mettre notre véhicule en "hivernage" (par 30°C!) pour six mois.

2022: Amérique du Nord

Reprenant la route vers le Mexique en janvier 2022, nous ne serons pas forcément très pressés de remonter rapidement vers le Nord. En effet, il fait encore très froid dans les Rocheuses jusqu'en mars/avril, même dans les parties les plus au sud du Nouveau-Mexique. Nous aurons cependant la possibilité d'intéressantes étapes vers Belize et le Yucatan, puis tout à fait à l'opposé, après une longue traversée d'est en ouest, du côté mexicain du golfe de Californie qui jouit d'une bonne réputation pour la grande faune marine. La Californie américaine et les déserts de l'ouest des USA pourront être visités à partir de mars. Suivront ensuite trois mois de remontée des montagnes Rocheuses jusqu'à la Colombie Britannique et l'Alaska, précédant un retour sur la côte Ouest américaine pour préparer la dernière traversée océanique d'Oscar.

2023: Asie

La dernière étape de ce grand voyage permettra de joindre l'extrême-orient à l'Europe. Le véhicule sera peut-être acheminé à moindre frais de l'Amérique à l'Asie grâce au fait que de nombreux navires de marchandises traversant le Pacifique reviennent en partie à vide après avoir approvisionné les Yankees en produits manufacturés. Oscar arrivera à Hong-Kong ou Singapour, cela est loin d'être fixé. Une hypothèse serait ensuite de remonter tranquillement en fonction du climat, en passant dans le sud-est asiatique les premiers mois de 2023 juste après le passage de la mousson, pour prendre la route du Tibet, puis de la Mongolie, dès que le printemps le permettra. Un point de passage intéressant pourrait être le lac Baïkal, au début du mois de mai. Suivrait ensuite une longue traversée de la Sibérie à un rythme soutenu, pour arriver en Scandinavie au moment où l'on pourrait apercevoir le soleil du minuit au-delà du cercle polaire. Le retour vers la France permettrait de passer par les fjords de Norvège.

Conclusion... temporaire

Il va de soi qu'un tel projet, du fait de son extension dans la durée et de sa dépendance aux circonstances (familiales, de santé) et à notre propre motivation, ne constitue qu'une possibilité parmi d'autres. Nous nous réservons évidemment la possibilité d'en changer en partie ou en totalité, ne serait-ce que pour faire valoir l'esprit de liberté et d'indépendance qui nous anime. On peut toutefois remarquer que notre première grande boucle, il est vrai nettement moins longue, a relativement bien respecté le plan initialement prévu. Rien n'est donc impossible, ni le respect scrupuleux du programme, ni son abandon. Mais dans tous les cas, pour le savoir, il va désormais falloir patienter plusieurs années...




Itinéraire effectivement réalisé

Mis à jour le 28 mars 2020 au point où nous passons notre confinement

Cliquez sur l'image pour plus de détail